Lorsque l’on évoque les enfants et des tablettes, le débat est généralement animé ! Certains n’y voient aucun inconvénient, d’autres sont contre… et parfois même très virulents ! Chez Marbotic, nous avons évidemment beaucoup réfléchi à la question. Et nous voulions partager avec vous notre position, ainsi que quelques astuces pour laisser la tablette entre les mains de votre enfant, sans risque pour sa santé ou son développement.

Qu’est-ce qu’une tablette, sinon un écran doté d’une capacité tactile ? La tablette en soi, si elle ne contient aucune appli ou reste éteinte, ne sert à rien. Elle n’est donc pas spécialement dangereuse en soi.

Ce qui peut être néfaste, c’est la façon dont on l’utilise et le contenu que l’on choisit de mettre dessus.

Chez Marbotic, nous pensons que la tablette ne présente pas de danger particulier si les conditions suivantes sont réunies :

 

#1 : Le temps d’exposition à l’écran reste limité

Le psychiatre Serge Tisseron le dit lui-même : à partir de 3 ans, les écrans tactiles peuvent avoir un intérêt, et « permettre à l’enfant d’exercer des formes d’intelligence étayées sur le geste, le toucher et l’interaction ». Le tout est de limiter le temps d’écran : Des sessions de 15 minutes sont suffisantes pour commencer.

#2 : L’enfant ne reste pas passif devant l’écran

Si la tablette est utilisée comme un écran de télévision, elle n’a pas beaucoup d’intérêt. Chez Marbotic, nous croyons qu’en exploitant toute l’interactivité des tablettes, on peut en faire de puissants outils éducatifs. C’est en étant actif, en engageant son corps, et en manipulant des objets que l’enfant va pouvoir bénéficier de toute l’interactivité de la tablette.

 

#3 : L’enfant ne s’isole pas de son environnement et de son entourage

Pour apprendre, l’enfant a besoin d’être accompagné et stimulé par d’autres êtres humains. Nous vous encourageons vivement à ne pas laisser votre enfant seul avec la tablette, mais à l’accompagner dans ses découvertes et ses progrès.

 

#4 : Le contenu n’est pas agressif

Nous ne parlons pas ici de violence à proprement parler mais d’un flux excessif d’images, d’animations, de sons et de couleurs qui peuvent perturber l’activité cérébrale de l’enfant. Devant un écran qui clignote de toute part, émet dix sons en même temps et diffuse une myriade de couleurs et d’animations, le cerveau se met en état d’alerte et n’est plus apte à mémoriser quoi que ce soit.

C’est pourquoi nous avons conçu des applis spécialement adaptées aux enfants, avec un design simple et élégant, un environnement calme, et la possibilité de supprimer les effets sonores.

Plus d’informations sur les écrans et les enfants ? C’est par ici !